Forum des prothésistes dentaires belges

lieu d’échanges et de discussions des prothésistes dentaires sur tout sujet technique
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerRechercherMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Or blanc : L’oxyde de zirconium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
marc fery



Nombre de messages : 1005
Age : 53
Localisation : Esneux (LIEGE)
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Dim 22 Oct - 7:22

Pose de la céramique sur zircone : premiers pas…


Après beaucoup de nouveautés dans le domaine de la full céramique, voici enfin un matériau qui se démarque des autres. Les diverses filières proposées pour réaliser des armatures en zirconium m’ont l’air toutes fiables et l’on peut dire que ce sera le matériau de l’avenir.

Après avoir longuement hésité et donné quelques pièces en sous-traitance, je me suis enfin décidé à opter pour cette matière et réaliser moi-même la pose de la céramique. J’attends mon coffret avec impatience.

Me doutant bien que, dans la mise en œuvre d’un nouveau produit, tout ne se passe pas toujours sans encombre. J’aimerais bien faire profiter de votre expérience, vous qui faites cela régulièrement depuis un moment, à tout ceux qui comme moi font leurs premiers pas dans ce domaine.

Je trouve que ce serait sympa, sur ce post-ci, de lever quelques voiles ….
Je mettrai aussi ici les problèmes que je rencontrerai.
Je remercie tout ceux qui enrichiront ce post de leur expérience personnelle dans l’esprit de ce forum.

1/ Quels sont les soucis que vous avez rencontrés lors de vos premiers essais ? (retouche, essayage, pose céramique, cuisson,…. ???)
2/ Comment y avez-vous remédié ?
3/ Quels sont les pièges à éviter ? (qualité de l’empreinte, trop grand bridge, friction, …. ???)
4/ …

_________________
Amis surfeurs et vos souris... Salut,
Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ferylabor.be/
tutti-frutti



Nombre de messages : 1837
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Lun 23 Oct - 10:46

Bonjour,

Concernant les coffrets coûteux de porcelaines, les différentes marques, les propriétés d'expansions pour les oxydes d'aluminium, le zirconia, le zirconium et tout autres titanesques demandes, je te conseille vivement d'y aller prudemment en achetant tes teintes au fur et à mesure des demandes ! Les teintes t'arrivent le lendemain par la poste !

Attention il est conseillé d'utiliser un adhésif sur modèle et des pinces spéciales. Il n'y a pas de prises comme sur le bel exemple de ta photo.

Comme je te l'ai déjà révélé, par expérience je te conseille, pour les dents pivots, de scellé d'abord les faux moignons, de faire reprendre une empreinte et un essai des armatures en zirconium. Les chapes en sous-traitances ne sont pas gratuites et certains dentistes ne voient pas d'inconvénient à faire recommencer quand un travail n'est pas tout à fait juste !

Encore... il faut faire attention aux manipulations des modèles lors du contrôle du travail. Les réalisations sont tellement légères qu'elles vous glissent entre les doigts et.... si elles tombent sur votre carrelage... terminé... ! !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc fery



Nombre de messages : 1005
Age : 53
Localisation : Esneux (LIEGE)
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Lun 23 Oct - 11:11

D’accord au sujet du coffret, on a parfois une panoplie de truc qui ne sert à rien, mais, j’en ai trouvé un compact et à un bon prix dentex. Smile
Les pinces et les tigettes de préhensions… ah, c’est un peu là mon appréhension. Je verrai à l’usage, mais je me doute que l’on perd un certain confort de travail.
Fais-tu toujours essayer l’armature avant pose ou préfères-tu assurer le modèle par des chapes de vérification avant scannage ?

_________________
Amis surfeurs et vos souris... Salut,
Marc


Dernière édition par le Mar 24 Oct - 18:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ferylabor.be/
tutti-frutti



Nombre de messages : 1837
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Lun 23 Oct - 11:34

Ok ! Trop tard donc ! A toi de voir, bonne chance, mais je te croyais plus économe ??? ! Ha ha !

Attention parfois on devient funambule... tout se passe sur le fil !
Mais on en pince !

Quoi que tu fasses, ou c'est toi qui travaille ou toi qui paye... ??? ha ha !

A moins d'avoir un bon accord avec ton client ?

Robert

PS: si on reparlait facettes ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc fery



Nombre de messages : 1005
Age : 53
Localisation : Esneux (LIEGE)
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Lun 23 Oct - 12:39

alien Attention, je tiens à ne pas changer de facette dans ce post-ci.

Je ne suis pas spécialiste en facette, j’en ai faites quelques unes sur revêtement du temps de la LFC, puis….plus rien, et, j’ai tout oublié… elephant

_________________
Amis surfeurs et vos souris... Salut,
Marc


Dernière édition par le Mar 24 Oct - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ferylabor.be/
marc fery



Nombre de messages : 1005
Age : 53
Localisation : Esneux (LIEGE)
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Lun 23 Oct - 13:32

Doit-on réaliser une armature homothétique avec autant de rigueur que pour la céramo-métallique ?
Au vu des échantillons présentés il apparaît que non, mais ???

_________________
Amis surfeurs et vos souris... Salut,
Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ferylabor.be/
tutti-frutti



Nombre de messages : 1837
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Lun 23 Oct - 15:02

Homothétie: transformation qui à un point M associe le point M' ...
Homothétique: se dit d'un point obtenu par homothétie à partir d'un autre point...

Soyez plus clair !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc fery



Nombre de messages : 1005
Age : 53
Localisation : Esneux (LIEGE)
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Lun 23 Oct - 15:21

C’est en effet la bonne définition.
En claire, l’armature doit avoir +/- la forme de l’élément final en plus petit, un peu comme si on utilisait un pantographe. Pour ne pas avoir des épaisseurs trop irrégulières de céramique et donc des contraintes lors de la cuisson/rétraction. la céramique doit être soutenue uniformément partout.

_________________
Amis surfeurs et vos souris... Salut,
Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ferylabor.be/
tutti-frutti



Nombre de messages : 1837
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Lun 23 Oct - 17:03

Ok ! Mais ça c'est qu'en même l'ABC de notre spécialité ! !
Tant pour le zirconium que tout autres métaux !
Quand on y déroge, merci les dégâts, tensions diverses, fêlures et pour les non précieux gare aux soudures... pour les précieux en secondaire pas de problèmes... enz....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc fery



Nombre de messages : 1005
Age : 53
Localisation : Esneux (LIEGE)
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Lun 23 Oct - 17:45

Il me semble bien aussi.
Mais, au vu des photos et des modèles que l’on nous montre, toujours à minima, il était bon de préciser cet abc. Vous l’avez fait et c’est très bien.

_________________
Amis surfeurs et vos souris... Salut,
Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ferylabor.be/
JANS Paul
Admin


Nombre de messages : 36
Age : 66
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Mar 24 Oct - 17:36

Bonsoir,

les nouveaux logiciels de cad-cam permettent tous l'ajout virtuel de matière de façon à faire de belle chape homothétique, j'ai vu hier le nouveau Wieland et celui-la permet de vérifier directement toute les distances entres deux points ex; entre le point de contact et la face distale, il suffit de mettre un point de chaque côté et la mesure apparait on voit tout de suite si il faut ajouté ou pas. De même pour l'antagoniste puisque la clé d'occlusion est scannée elle aussi. Il permet aussi de faire un double scan, il suffit de demander d'oter 2mm partout et l'amature est parfaitement homothétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc fery



Nombre de messages : 1005
Age : 53
Localisation : Esneux (LIEGE)
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Mar 24 Oct - 18:13

Joli,
J’ai vu aussi que l’on pouvait mettre la cire d’occlusion pour être scannée. Je n’ai pas bien compris pourquoi on ne met pas directement l’antagoniste en plâtre?? (opacité,…)

_________________
Amis surfeurs et vos souris... Salut,
Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ferylabor.be/
tutti-frutti



Nombre de messages : 1837
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Mer 25 Oct - 7:12

marc fery a écrit:
C’est en effet la bonne définition.
En claire, l’armature doit avoir +/- la forme de l’élément final en plus petit, un peu comme si on utilisait un pantographe. Pour ne pas avoir des épaisseurs trop irrégulières de céramique et donc des contraintes lors de la cuisson/rétraction. la céramique doit être soutenue uniformément partout.

Un peu comme le petit bâton de Thalès de Millet !

Robert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc fery



Nombre de messages : 1005
Age : 53
Localisation : Esneux (LIEGE)
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Mer 25 Oct - 8:04

scratch ????????? Je n’ai pas l’étincelle Idea désolé si je reste statique...

_________________
Amis surfeurs et vos souris... Salut,
Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ferylabor.be/
tutti-frutti



Nombre de messages : 1837
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Jeu 26 Oct - 9:29

marc fery a écrit:
scratch ????????? Je n’ai pas l’étincelle Idea désolé si je reste statique...

L'élément final en plus petit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc fery



Nombre de messages : 1005
Age : 53
Localisation : Esneux (LIEGE)
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Ven 27 Oct - 7:19

scratch
bref, passons.
Et ici, y a plus d’autres problèmes que l’on risque de rencontrer ??

_________________
Amis surfeurs et vos souris... Salut,
Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ferylabor.be/
tutti-frutti



Nombre de messages : 1837
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Ven 27 Oct - 7:52

Pas l'âme très poète... ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tutti-frutti



Nombre de messages : 1837
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Mer 10 Jan - 10:44

On n'arrête pas le progrès... fini les programmes 3D et revenons aux bons vieux pantographe ? Faut compter à peu près 15.000€ avec le four... sans les matières premières!
Votre opinion ?




Cordialement


Robert Nyst
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JANS Paul
Admin


Nombre de messages : 36
Age : 66
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Ven 12 Jan - 17:52

Bonsoir Robert,

ce système à été mis au point par Enrico Steger, qui voulait dévelloper une unité de fraisage pas trop chère. Son système que j'ai présenté en Belgique il y plus d'un an est utilisé notament par Yves Probst, président du club de fraisage Français.
Voila l'adresse de son site: http://www.zirconlab.com/
va voir et dit moi ce que tu penses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tutti-frutti



Nombre de messages : 1837
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Ven 12 Jan - 18:15

Merci pour l'info !

Déjà ceci !
Copier/Coller
....En quelque sorte, il redonne à l’artisan la possibilité de créer une pièce de ses propres mains. Il offre au prothésiste l’occasion de s’exprimer et de se valoriser. De montrer ce qu’il est capable de réaliser : d’en être fier. Avec ses mains, il va changer le monde de la zircone, et pouvoir réussir des prothèses que la plupart des machines-outils sont bien en peine de produire.
Aucun appareil à usiner la Zircone n’est aussi bon marché, ce qui en fait l’outil idéal pour le laboratoire petit ou moyen. Comparé à certains systèmes ou procédés, celui-ci permets de réaliser des Zircones entièrement dans son laboratoire et de rester indépendant.
Ne dépendre d’aucune firme est très important pour moi et me donne des ailes parfumées d’une essence de liberté....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tutti-frutti



Nombre de messages : 1837
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Sam 13 Jan - 14:01

Copier/coller

Le dioxyde de zirconium est obtenu à partir des minéraux naturels de zircon principaux.
Le zirconium se présente sous forme de silicate de ZrSiO4 (sable d’Alvit ) ou d’oxyde (baddeleyit ou brasilit)
Pour répondre à la demande industrielle, on utilise du sable zirconifère Australien, constitué de 67% de silicate de zirconium.
Ce sable est purifié par différentes décompositions chimiques et thermiques jusqu’à l’obtention de 93,6 % d’oxyde de zirconium (ZrO2)
Une transformation chimique est nécessaire pour obtenir une céramique à partir de l’élément zirconium.
Par définition les céramiques sont des matériaux « brûlés ».
Ce brûlage conduit à une oxydation. À partir du zirconium absorbant l’oxygène,( O2) se forme le dioxyde de zirconium.( ZrO2)
Par un processus de dissolution / précipitation, on obtient un sel de chlorure auquel on additionne 5,15% d’un sel de l’yttrium.

Stabilisation
L’oxyde d’yttrium est utilisé à cette étape car il offre les meilleurs résultats quant à la stabilité de la zircone pour des applications mécaniques.
En effet il faut savoir que jusqu’à 1170° le matériau est stable.
Sa structure cristalline est composée de tétraèdres à côtés parallélépipédiques.
C’est la phase monoclinique.
Avec l’augmentation de la température, la zircone s’organise en structure métastable (de 1170° à 2370°) Avec des cristaux tétragonaux à angles droits. C’est la phase quadratique ou tétragonale.
À partir de 2370° apparaissent les cristaux cubiques.
C’est la phase cubique qui se maintient jusqu’au point de fusion à 2690°
Les propriétés mécaniques de la zircone dépendent de la phase sous laquelle elle se présente.
Assez modestes pour les phases monoclinique et cubique ; elles deviennent très importantes pour la phase quadratique.
Par l’addition de faibles quantités (3 % à 5% ) d’oxydes tels que MgO, CaO, ou Y2O3, on peut partiellement stabiliser la phase quadratique métastable jusqu’à la température ambiante.
On parle de zircone partiellement stabilisée.
La zircone partiellement stabilisée présente une propriété physique particulièrement intéressante, appelée « renforcement par micro fissuration » qui est liée à la différence de volume entre la phase monoclinique plus volumineuse de 3 à 5% que la phase quadratique.
Lors d’un apport d’énergie ; à la pointe d’une fissuration par exemple, la phase quadratique se transforme instantanément en phase monoclinique stable et plus volumineuse.
L’énergie de propagation de la fissure est absorbée et la fissuration est arrêtée « coincée » par l’augmentation du volume de la zircone monoclinique (1- 2- 3- 4–)
Ce procédé de renforcement par micro, fissuration donne à la zircone une ténacité de 15 mpa-m1-2 contre environ 1 pour une vitro céramique.
Après avoir procédé à une hydrolyse puis à un séchage et enfin à une calcination, la poudre ainsi obtenue sera dé-agglomérée et broyée. La taille des grains devra impérativement rester aux environs de 0,6 microns après frittage. La stabilisation en phase quadratique, par l’yttrium étant délicate avec des grains de dimensions supérieures.

Pré-frittage
La poudre ainsi obtenue est mise en forme avant frittage. À ce stade, il est indispensable d’y incorporer des éléments minéraux et organiques avant le pressage isostatique. La poudre est mise en forme dans des moules polymères déformables auxquels on applique une pression isostatique sur toute leur surface. Cette pression pouvant atteindre 3000 bars permet d’éliminer tout espace entre les grains et densifient au maximum le matériau cru.


On est bien d'accord mais comment vérifier ?

Cordialement

Robert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tutti-frutti



Nombre de messages : 1837
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Sam 13 Jan - 14:11

Malgré tout intéressant à lire...

HIP-TZP

Mais que veut donc dire zircone TZP ou zircone HIP ?

HIP : HOT ISOSTATIC PRESSING

Comme nous l’expliquons dans origine le procédé de fabrication est sensiblement le même.
La zircone HIP est depuis plus longtemps sur le marché, on peut d’ores et déjà parler d’un recul de 10 ans. Les blocs de zircone sont pressés isostatiquement à 1500° ce qui veut dire qu’ils sont “ frittés.
Les blocs ont déjà atteint leur dureté maximale. Aux environs de 1300 MPA ou plus.
L’avantage incontestable est qu’il n’y aura plus de variation dimensionnelle. Les bridges ou abutments ne pourrons plus changer de forme ou de dimension.
Par contre cette zircone HIP est très difficile à usiner ; la zircone étant un matériaux très résistant au meulage et à l’usinage.
La zircone HIP est blanche et nécessite un liner afin d’obtenir un meilleur rendu esthétique.
Seules des machines issues des techniques CAD /CAM ou CFAO peuvent usiner les blocs de zircone HIP . Elle doivent être puissantes et résistantes. Elles sont de ce fait très coûteuses. Quant aux fraises, elles ne résistent pas longtemps à l’usinage.

TZP : TETRAGONAL ZIRCONIA POLYCRISTALS

La zircone TZP est arrivée plus tard sur le marché de la prothèse sans métal. La première machine usinant la zircone TZP dont nous avons eu connaissance était la LAVA CAM de la firme ESPE .
Puis de nombreuses autres machines CAD CAM (CFAO) ont fait leur apparition. L’avantage de fraiser une zircone préfrittée est incontestable, puisque les blocs de zircone TZP ont la consistance d’une craie très homogène. Il faudra par contre prendre en compte que la zircone TZP rétracte lors du frittage, et de beaucoup ….. Puisque l’on évalue cette rétraction entre 25 % à 30 %
Les maquettes seront donc toutes fraisées plus grandes de 25 % à 30 % afin d’avoir la dimension exacte après frittage
Les pièces usinées devront être frittées. Et ceci à haute température (1500°) ce qui implique de disposer d’un four performant et très précis.
Le résultat ainsi obtenu est parfait si on respecte le protocole à la lettre.
Sinon ; il est clair que l’on doit s’attendre à de mauvaises surprises
Cela implique du temps et du savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tutti-frutti



Nombre de messages : 1837
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Sam 13 Jan - 18:50

Le frittage s’effectue à 1500°C pendant 12 heures dans un four spécial à milieu atmosphérique.

Quelqu'un pourrait faire le calcul du coût moyen de la consommation en énergie électrique ?

Estimons que ce soit un four de 2.500 W !

A vue de nez cela pourrait bien tourner autour des 4€ ????

Vive l'écologie et le nucléaire ! Non ???

Robert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc fery



Nombre de messages : 1005
Age : 53
Localisation : Esneux (LIEGE)
Date d'inscription : 11/02/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Sam 10 Mar - 17:12

Voilà, après 3 mois de lancement et un prix promo de 150 euros tout compris (modèles, dies, port,…), sur 10 demandes, j’ai réalisé 4 céramiques sur Zircone. Pas terrible ????
Pour les 6 autres, les tailles ou les empreintes n’étaient pas satisfaisantes, j’ai dit au dentiste de soit revoir les préparations ou soit je réalisais une couronne céramo-métallique classiquement. Il a préféré ne pas devoir retoucher…

J’ai envoyé mes commandes chez deux sous-traitant différents (pour voir). L’un me dit scanner le die et l’extrados de la cire, l’autre ne scanne que la cire. Résultat identique dans les deux cas : parfait sur le modèle.
J’ai du en refaire faire une qui n’allait pas en bouche ? L’empreinte ou le modèle ? Allez, on disait que c’était mon modèle de travail qui n’était pas juste. Wink
J’ai trouvé cependant la teinte A3 assez lointaine du teintier. Donc une couche de liner de la teinte demandée est indispensable. L’un de ces techniciens m'a donner l’impression de connaître très bien son produit, il m’a certifié notamment ne pas devoir sabler avant la pose comme d’autres le préconisent.
Prix entre 70 et 83 euros + frais de port à ajouter.

La pose de ma nouvelle céramique (dans la lignée de celle que j’utilise depuis pas mal de temps pour les ccm) ne m’a pas donné de soucis. … si ce n’est les manipulations de ces petites capsules ultra légères. Avec la belle petite pince « SOFT-GRIP » (31,50 euros !!!!!) attention à l’effet catapulte. En tout cas, ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est de ne pas devoir décaper et polir des liserés….dès la sortie de la cuisson glaçage, le travail est fini. cheers

Très bel effet de vitalité incomparable avec la ccm. flower

Je veux bien en faire 80 par jour …..pour rentabiliser l’outil comme je l’ai lu sur un autre forum. lol!

Je vais voir la séance démo de la fraiseuse Enrico Steger ce mardi 13 à Liège, je vous tiens au courant.

_________________
Amis surfeurs et vos souris... Salut,
Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ferylabor.be/
Admin
Admin


Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 01/02/2006

MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Dim 11 Mar - 11:06

Bonjour a tous,

dans le nouveau "Technologie Dentaire" on parle de Steger qui apparemment fait des émules puisque, avec la sienne il sont maintenant 3 a proposer des pantographes; Amman, Zircon Zahn, et maintenant Schutz
Malgré le fait que certains considèrait Steger comme un farfelu il semble que l'idée n'est pas mauvaise. En Suisse le marché de ce type de machine est très florissant. Certains prothésistes réalisent même des couronnes télescopiques avec prothèse zircon sur le tout . Si vous avez la revue vous remarquerez que plusieurs marques proposent des fichiers dit ouverts. Donc si vous achetez leurs scanners il vous sera possible (sans doute avec des licences) d'envoyer vos fichiers a differents fabricants, et ainsi de ne plus être trop "pied et poing" lié à une seule marque. Une tendance semble aussi ce dégager se sont les imprimantes 3D qui agissent couche par couche.
Et cerise sur le gâteau les squel. en cad-cam, comment une petite unité pourra contrer les grosses firmes (je ne parle plus de labos) qui feront des squel. en moins d'un quart d'heure, les prix s'effondreront.

La demande pour le zircon ou autre alumine est très irrégulière chez moi aussi, je passe de, nombreuse un mois a rien le suivant, mais tout dépend des praticiens et de leur façon de gérer.... Si il gère.. bien, pas de problème, grosse demande, sinon on préfère le métal.

La moyenne des prix sur Bruxelles est de 200€ tout compris pour une zirconne, les prix des chapes dépendent d'un système à l'autre, les plus chères si je ne me trompe pas sont celles de suède (pas Ikea) il est évident qu'il faut payer le marketing.
Le métier change il faut s'adapter,même si pour cela il faut ( si on n'a pas les moyens d'investir) passer par la sous-traitance, sinon la disparition a cours termes des petits labos est inéluctable.

J'entend déja les représentants des différentes firmes me dire que dans beaucoup de petit labos il n'y a plus de travail, surtout sur Bxl ou la concurrence est très forte, les dentistes n'ayant que l'embarras du choix pour avoir leurs prothèses a moindre côut et ainsi concurencer leurs confrères, parce qu'il en arrivent la aussi, les patients se rendant chez plusieurs dentistes pour faire établir des devis.

Marc ne pourrais-tu pas demander à l'école d'Herstal que les élèves viennent à Liège voir le pantographe Steger ? Cela peut aussi leurs ouvrirs les yeux sur des systèmes qui permettent au petite unité de réaliser leur production entièrement au labo.

Sur ce bon dimanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://prothesiste-belge.conceptbb.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Or blanc : L’oxyde de zirconium   Aujourd'hui à 6:01

Revenir en haut Aller en bas
 
Or blanc : L’oxyde de zirconium
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Zircon rouge-Hyacinte
» Thermite
» Votre avis sur la puce
» nanoparticules magnétiques.
» Le Nouvel Obs révèle que les biberons des maternités sont traités avec un gaz hautement toxique.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des prothésistes dentaires belges :: Salon technique :: Céramique-
Sauter vers: